La Clandestine

Septembre 2016, Luna Moka ouvre les portes de La Clandestine...
 
C’est dans une ambiance feutrée de boudoir secret que l’artiste burlesque Luna Moka dévoile sa nouvelle école La Clandestine. Particulièrement sollicitée ces douze derniers mois pour l’originalité et la qualité de ses cours initialement concentrés autour du burlesque dans un espace limité, Luna Moka décide d’étoffer et de multiplier l’accessibilité à son enseignement mais pas seulement...

Après plus de six mois de travaux (remise aux normes, réfection des sols, peinture et autre joie de la rénovation), La Clandestine fait sa première rentrée et ouvre ses portes aux arts de la danse. Effeuillage burlesque bien sûr mais aussi hula hoop, charleston, cabaret, french cancan, boogie woogie, rock & roll, modern jazz, relooking, workshop (make up, shooting, coiffure, vide dressing...) et enterrement de vie de jeune fille sont au programme tout au long de l'année.



Dispensés par de prestigieux professionnels comme Daniela Fournadjeva formée à L’Ecole de l’Opéra de Sofia puis soliste au Crazy Horse, Jean-Edouard de Franceschi dont les bases se retrouvent à L’Ecole Rock Cliente d’Aix-en-Provence ou encore Anossens, Robin Akretche, Maud Wernette et Olivier Barbier, ces disciplines s’adressent à tous, débutants ou confirmés, génération Y ou pas ! La Clandestine se veut en effet lieu de vie où chaque élève évolue à son rythme et à sa manière, avec ses facilités et ses envies mais surtout beaucoup de passion et de plaisir !

Installée sur 300m2, cette école de danse inédite dans le Grand Est s’articule sur 3 niveaux et 2 salles de cours de 80m2 chacune. Ainsi la salle Mistinguett en hommage à la grande chanteuse et actrice Jeanne Florentine Bourgeois et la salle Jane Avril, clin d’œil irrésistible à Jeanne-Louise Beaudon, une des danseuses les plus célèbres du Moulin Rouge, accueillent des sessions de 15 personnes maximum afin de privilégier qualité et compétence ainsi que des privatisations (sur demande).

Usine de réparation des avions pendant la Seconde Guerre Mondiale puis entreprise de bâtiment, La Clandestine a investit une fort coquette somme afin de proposer cet écrin alliant, comme une évidence, le décor caché et glamour de l’esprit burlesque au cadre industriel, reflet d’une certaine modernité de l’art de la danse...