La Clandestine

PS : I love... Me !
[Est-ce bien raisonnable ? Ne sont-ils pas trop ou plutôt pas assez ? Quel est son secret ? Si seulement je pouvais être plus/moins... Je suis certaine qu'il.elle me trouve trop ! Pourquoi je ne suis pas comme elle ? ] 
Ces questions vous semblent familières et pour cause ! 
Parce qu'aujourd'hui encore les diktats de la beauté ne cessent d'empoisonner la vie des femmes. 
Parce qu'aujourd'hui encore la course à "la norme" est devenue le quotidien de nombreuse d'entre elles. 
Parce qu'aujourd'hui plus que jamais, si nous enfilons une paire de talons, c'est pour aller piétiner les idées reçues et affirmer nos différences ! 
Mesdames, il est grand temps de regarder votre reflet avec amour et de vous réconcilier avec vous-même. Toutes les femmes sont belles, en commençant par vous !
C'est emplie de cette énergie bienveillante que la Clandestine vous ouvre ses portes et vous propose une multitude de cours. Accessibles à toutes, vous trouverez forcément une discipline qui vous correspond. Beaucoup plus qu'un simple rendez-vous hebdomadaire, c'est surtout un moment de lâché prise et de bien-être qui vous attend ! 
Parce qu'aujourd'hui, nous devons nous bouger pour un demain plus tolérant ! Soyons fière de qui nous sommes ! 

Septembre 2016, Luna Moka ouvre les portes de La Clandestine...
C’est dans une ambiance feutrée de boudoir secret que l’artiste burlesque Luna Moka dévoile sa nouvelle école La Clandestine. Particulièrement sollicitée ces douze derniers mois pour l’originalité et la qualité de ses cours initialement concentrés autour du burlesque dans un espace limité, Luna Moka décide d’étoffer et de multiplier l’accessibilité à son enseignement mais pas seulement...

Après plus de six mois de travaux (remise aux normes, réfection des sols, peinture et autre joie de la rénovation), La Clandestine fait sa première rentrée et ouvre ses portes aux arts de la danse. Effeuillage burlesque bien sûr mais aussi cabaret, french cancan, comédie musicale, charleston, hula hoop, swing tonic, body woogie.

Dispensés par de prestigieux professionnels comme Katya Halubovich, danseuse au Royal Palace de Kirrwiller ou Luna Moka, ces disciplines s’adressent à tous, débutants ou confirmés, génération Y ou pas ! La Clandestine se veut en effet lieu de vie où chaque élève évolue à son rythme et à sa manière, avec ses facilités et ses envies mais surtout beaucoup de passion et de
plaisir !




     

Installée sur 300m2, cette école de danse inédite dans le Grand Est s’articule sur 3 niveaux et 2 salles de cours de 80m2 chacune. Ainsi la salle Mistinguett en hommage à la grande chanteuse et actrice Jeanne Florentine Bourgeois et la salle Jane Avril, clin d’œil irrésistible à Jeanne-Louise Beaudon, une des danseuses les plus célèbres du Moulin Rouge, accueillent des sessions des sessions de 20 élèves afin de privilégier qualité et compétence ainsi que des privatisations (sur demande).








                         

Usine de réparation des avions pendant la Seconde Guerre Mondiale puis entreprise de bâtiment, La Clandestine a investit une fort coquette somme afin de proposer cet écrin alliant, comme une évidence, le décor caché et glamour de l’esprit burlesque au cadre industriel, reflet d’une certaine modernité de l’art de la danse... 

PHOTO: PD MOD PHOTOGRAPHIES